RePower EU : un plan de l’UE pour développer son indépendance énergétique et accélérer la transition

20/05/22 - L'Actu du Solaire

Poussée par le contexte géopolitique et énergétique actuel, notamment le besoin de sortir de la dépendance des combustibles fossiles russes, l’UE présente un plan qui doit conduire à une réforme structurelle du système énergétique européen.

La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté le mercredi 18 mai ce plan d’actions à 300 milliards d’euros baptisé REPowerEU.

Le plan d’actions s’articule autour de plusieurs axes, notamment :
- la diversification de l'approvisionnement en gaz
- la très forte accélération des énergies renouvelables, comme le solaire et l'hydrogène vert
- la réalisation d'économies d'énergie

La Commission propose d’augmenter l'objectif global pour 2030 pour les EnR de 40 % à 45 % dans le cadre du paquet Fit for 55 (paquet d’une 15 aine de mesures pour atteindre l’objectif de réduction des émissions de GES de 55% en 2030.)

 
La définition de cette ambition globale accrue créera le cadre pour d'autres initiatives, notamment :
1. Une stratégie solaire européenne dédiée pour doubler la capacité solaire photovoltaïque d'ici 2025 et installer 600 GW d'ici 2030.
2. Une initiative sur les toits solaires avec une obligation légale progressive d'installer des panneaux solaires sur les nouveaux bâtiments publics et commerciaux et les nouveaux bâtiments résidentiels.
3. Doublement du rythme de déploiement des pompes à chaleur et mesures d'intégration de la géothermie et du solaire thermique dans les systèmes de chauffage urbains et collectifs modernisés.
4. Une recommandation de la Commission pour lutter contre la lenteur et la complexité des autorisations pour les grands projets d'EnR et une modification ciblée de la directive sur les énergies renouvelables pour reconnaître les énergies renouvelables comme un intérêt public supérieur. Des zones de référence dédiées aux énergies renouvelables devraient être mises en place par les États membres avec des procédures d'autorisation raccourcies et simplifiées dans les zones présentant des risques environnementaux moindres. 
(...)
 
Source :
Consulter le communiqué de presse officiel (anglais):