Le marché français des smart grids atteindra 6 Mds € en 2030 selon EY Parthenon

16/03/22 - L'Actu du Solaire

Une étude de l'association professionnelle Think Smartgrids et EY Parthenon a été publiée récemment concernant l’évolution du marché des smart grids en France entre 2020 et 2030. Avec une augmentation de 20% par an en moyenne sur la période, l’étude estime que ce marché atteindra 6 Md€ en 2030 et représentera 60 000 emplois à cet horizon. 

Les smart grids ajoutent des solutions d’intelligence numérique au système électrique. Ils permettent l’intégration des énergies renouvelables et de la mobilité électrique en améliorant la flexibilité et le pilotage du réseau. Ils permettent d’optimiser les flux d’électricité de la production jusqu’à la consommation, ou encore d’améliorer la gestion des actifs et le dimensionnement des réseaux électriques.

Pour réaliser l'étude sur le marché des smart grids, EY Parthenon s’est appuyé sur l’analyse d’une vingtaine de rapports et études et la contribution de plus de 45 experts du secteur, majoritairement membres de l’association Think Smartgrids.

Pour cette étude, le marché des smart grids a été segmenté en quatre grands domaines couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur du système électrique :

  • production
  • transport
  • distribution
  • consommation

Selon EY Parthenon (source) :

"Alors que les segments transport et distribution d’électricité ont déjà atteint une certaine maturité, notamment avec le déploiement des compteurs communicants Linky, le segment consommation affiche une croissance soutenue et durable de 27% par an en moyenne, portée essentiellement par le développement de la mobilité électrique. L’installation de bornes de recharge intelligentes liée à l’augmentation exponentielle des véhicules électriques devrait en effet connaître une envolée de +61% par an, passant de 21 M€ en 2020 à 2,5 Md€ en 2030.

Le segment production, recouvrant le stockage, la flexibilité des moyens de production et le pilotage et l’intégration des énergies renouvelables, devrait également progresser fortement (+23%/an), passant de 241 M€ à 1,9 Md€ en 2030."

Plus d'informations ici

 

Crédits photo : EY-Parthenon