3 questions à Marjolaine Force

10/07/19 - L'Actu des Membres

Tous les mois, Atlansun vous propose le portrait d'un.e membre d'Atlansun au travers d'un interview. Marjolaine Force, cheffe de projets Energies Renouvelable à Nantes Métropole, s'est prêtée ce mois-ci au jeu des 3 questions.

 

Marjolaine, pouvez-vous nous parler de votre carrière et de votre métier ?
Je travaille sur le développement des énergies renouvelables au sein du pôle énergies de Nantes Métropole. Je suis en charge de la stratégie sur cette thématique mais aussi du développement de projets d'envergure. J'interviens sur toutes les filières d'EnR (éolien, solaire, biomasse...) avec une entrée forte sur le solaire.
Avant cela, j'ai travaillé plus de 8 ans en bureau d'études aussi bien en maitrise d'œuvre qu'en Assistance à Maitrise d'Ouvrage sur l'efficacité énergétique et les EnR. J'ai d'abord principalement travaillé pour le secteur privé puis de plus en plus pour le public et c'est en accompagnant les collectivités, notamment sur les réseaux de chaleur au bois, que j'ai eu envie de "changer de côté" pour exercer pour l'intérêt collectif et au plus près de la prise de décision.
J'ai donc saisi une opportunité à Nantes Métropole quand le poste de chef de projet EnR a été à pourvoir. 


Quelles sont les « actus solaires » de Nantes Métropole ?
Nantes Métropole a depuis de nombreuses années un Plan Soleil qui a été renforcé en 2018 avec l’adoption de la feuille de route Transition Énergétique, avec les 2 engagements N°11 et N°12, atteindre 50 % d’énergies locales et renouvelables en 2050 et optimiser les toitures utiles sur le territoire avec un objectif de 100 % des toits solaires et/ou végétalisés. Il est basé sur:

  • le développement de centrales d'envergure,
  • l'accompagnement des projets disséminés avec par exemple la mise en place d'un cadastre solaire ou l'accompagnement des projets citoyens
  • l'intégration des questions énergétiques dans les documents de planification (en particulier dans le PLU métropolitain)

Cette année est particulièrement riche en termes d'actualités car 3 grosses centrales solaires ont été mises en service (MIN, ombrières sur les parkings du Zénith et centrale au sol de Tougas) dont une sur le MIN avec un investissement citoyen porté par Cowatt et de l'autoconsommation, nous poussant à expérimenter les modèles de demain.
Nous avons également signé en début d'année un contrat territorial de développement des énergies renouvelables thermiques (COTER) avec l'Ademe qui doit notamment permettre de relancer le développement de projets de solaire thermique.
L'entrée en vigueur du PLUm en avril va également permettre de faciliter et d'inciter la réalisation de centrales solaires thermiques ou photovoltaïques en toiture.
Enfin il a été acté au Conseil municipal du 21 juin 2019 le lancement de la consultation des entreprises qui équiperont 14 sites de la ville et de la métropole en panneaux photovoltaïques à partir de la fin de l’année 2019 et jusqu’en 2020
 
Quelles sont selon vous les forces du réseau Atlansun ?
Le réseau Atlansun permet de rapprocher tous les acteurs de la filière solaire permettant à tous de mieux comprendre les besoins et contraintes des autres dans le but commun de développer cette filière. Le reseau permet aussi de favoriser les collaborations pour expérimenter les modèles futurs comme par exemple le Hackhaton solaire sur le sujet numérique et solaire.