Energie solaire : La levée des freins permettra d’accélérer son développement

14/05/20 - L'Actu du Solaire

De nombreuses demande aux pouvoirs publics pour un avenir plus rayonnant

Le syndicat Enerplan, réunissant l’ensemble professionnel de l’énergie solaire, s’est adressé aux pouvoirs publics pour lever un certain nombre d’obstacles qui freinent le développement du secteur. Sa stratégie se résume en deux points : la relance des chantiers arrêtés par la crise sanitaire et ancrer les conditions au développement d’une croissance pérenne.
Un des arguments phare, est la feuille de route de la PPE pour 2018-2028. Celle-ci prévoit de mettre en place un parc photovoltaïque de 40 GigaWatts. Daniel Bour, président d’Enerplan, a commenté « En huit ans nous allons faire 4 fois ce que nous avons fait en dix ans. Ainsi la France rejoindra le podium européen aux côtés de l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie. L’énergie solaire devrait assurer 10 % (contre 2% actuellement) de la consommation d’énergie française ». Daniel Bour rajoute « Ce cap ambitieux exige d’aller vite et d’être réactif, voilà pourquoi notre industrie à besoin d’un coup de fouet ».

Nicolas Wolff, vice-président et directeur général Europe chez Boralex, explique que l’énergie solaire est devenue très compétitive grâce à sa baisse des coûts (actuellement 62 euros le Mégawattheure). La transition écologique est aussi un enjeu économique, car le solaire et les autres énergies vertes, seraient le moyen de produire de l’énergie sans CO2 à un prix moindre. De plus l’installation de panneaux solaires dans un foyer permet d’économiser jusqu’à 40% sur sa facture d’électricité.
Un autre obstacle au bon développement du solaire est la lenteur des procédures d’urbanisme. Il faut minimum quatre ans pour avoir les autorisations nécessaires pour débuter un chantier contre deux seulement en Allemagne.
Enerplan préconise pour les futurs bâtiments réalisés en France qu’ils soient « solarisable ». C’est-à-dire pré équipé pour recevoir des panneaux solaires. Les tâches réalisées en amont n’engageront qu’un léger surcoût.

Nous vous invitons d’ailleurs à retrouver toutes les bonnes informations sur la conception de bâtiment « solarisable » dans le webinar réalisé par notre membre System Off Grid.

Panneaux PV : vers une relocalisation de la production en Europe

Otmane Hajji, président de GreenYellow , explique que la réalisation de panneaux PV passe par des savoir-faire industriels que la France et l’Europe ont largement acquis.
En effet les principales compagnies réalisatrices de panneaux PV sont en Chine. En effet ceux-ci sont 15 à 20% moins chers. Mais la réalisation de ces panneaux solaires est carbonée ajoute le président de Green Yellow. Afin de réduire cet écart de compétitivité une taxe carbone pour les panneaux venant de Chine serait souhaitée.
Dans une politique de relance économique verte, les pouvoirs publics devraient décider d’un programme de construction de mégawatts solaires à grande échelle. Le système d’autoconsommation revient sur la scène devant ce besoin de production de mégawatts solaires.

Après avoir implanté des ombrières solaires sur les trois millions de parking que possède l’enseigne, la production d’énergie solaire est de 7 Mégawatts soit l’équivalent de sept réacteurs nucléaires à puissance moyenne. D’après le vice-président de Green Yellow, le plan de relance vert doit passer par un effort soutenu en faveur de l’autoconsommation, qui constitue un vrai levier de croissance pour les entreprises et les collectivités.

Il existe deux entreprises de productions solaire dans le grand ouest :